Logo - Institut national des mines
50px

Conférence : Un nouvel outil pour diagnostiquer la maturité numérique d'un programme de formation | Alexandre Nana, conseiller à l'innovation et à la recherche, Institut national des mines 

50px
Bloc texte

Dans le cadre du Colloque virtuel 2020 de l'Institut national des mines

Résumé de la conférence

Selon le Portrait numérique de l’industrie minière (Institut national des mines, 2019), avec l’avènement des nouvelles technologies et leur intégration graduelle dans les activités industrielles, le manque de main-d’œuvre spécialisée est l’un des principaux enjeux auxquels doivent faire face les entreprises minières. C’est ainsi que les compétences numériques du personnel sont devenues un levier pour la réussite de ce tournant technologique déjà amorcé par bon nombre d’entreprises. Dans ce contexte, il serait légitime de se poser la question de l’arrimage entre les programmes en formation minière et le virage 4.0 de l’industrie. En d’autres mots, est-ce que les programmes d’études et de formation permettent aux apprenantes et aux apprenants de développer les compétences indispensables pour saisir les diverses opportunités et tirer pleinement avantage des principes et des technologies qui sous-tendent le concept d’industrie 4.0 ? M. Alexandre Nana, conseiller à l’innovation et à la recherche à l’Institut national des mines du Québec, qui viendra présenter les résultats préliminaires du diagnostic de la maturité numérique d’un programme d’études ou de formation. L’outil proposé s’articule autour de cinq axes qui prennent en compte les éléments essentielles de l’écosystème d’un programme d’études ou de formation que sont le programme 4.0, les outils 4.0, la pédagogie 4.0, les compétences 4.0 et le leadership 4.0.

Profil du conférencier

Titulaire d’un doctorat Ph.D. en ingénierie, M. Nana détient un grand bagage en rédaction, en analyse et en recherche ; il est l'auteur de plusieurs publications. Son expérience antérieure dans le secteur minier est tout aussi significative, puisqu'il a déjà agi à titre d’inspecteur contrôle de qualité où il a effectué des travaux auprès d'entreprises minières québécoises. Ayant pour mandat d'effectuer des recherches documentaires et des revues de littérature pour mieux documenter les tendances innovantes en formation minière à l'échelle mondiale, il rédige et coordonne les travaux d'analyse et effectue une interprétation méthodologique des données recueillies depuis septembre 2019 en tant que conseiller à la recherche et à l'innovation à l'Institut national des mines.

50px
Bloc texte

Les cinq axes du diagnostic numérique

50px