Logo - Mbiance
50px

Estimation des besoins de main-d'oeuvre du secteur minier au Québec 2019-2023 avec tendances 2028 

20 janvier 2020
50px
Bloc texte

Faits saillants :

  • Publication lancée le 20 janvier 2020;

  • Plus de 7 300 postes qui seront à combler durant la période 2019 à 2023 dans le secteur minier québécois;

  • Trois régions administratives ciblées par la recherche : Abitibi-Témiscamingue, Côte-Nord et Nord-du-Québec;

  • Trois phases du processus de développement minéral : l’exploration, la mise en valeur et l’exploitation qui figurent dans l'études;

  • Quelques 123 professions et métiers du secteur minier au Québec ont été évalués;

    • Des emplois à combler autant par les minières que les entrepreneurs sous-traitants.

Les résultats :

-17 318 emplois sont recensés en décembre 2018 dans le secteur minier :

-14 600 dans les mines en construction ou en exploitation;

-2 718 emplois associés aux projets d’exploration et de mise en valeur.

-17 228 travailleuses et travailleurs œuvrent dans le secteur minier en 2019;

-17 397 travailleuses et travailleurs sont estimés pour 2023;

-17 699 travailleuses et travailleurs sont estimés pour 2028.

 

Estimation pour la période 2019-2023 :

7 332 emplois à combler :

  • 64 % vont exiger une formation professionnelle;
  • 14 % vont exiger une formation collégiale;
  • 12 % vont exiger une formation universitaire;
  • 10 % autres exigences.


Estimation pour la période 2024-2028 : 13 703 emplois à pourvoir

 

Les dix professions du secteur minier les plus en demande pour la période 2019-2023* :

1. Opérateur de machinerie lourde spécialisée (pelle, niveleuse, chargeuse, camion, etc.);

2. Foreur de long trou / Mineur conventionnel /Opérateur de camions et de chargeuses-navettes (mine souterraine);

3. Mécanicien de machinerie lourde / Hydraulicien mécanicien / Mécanicien d’équipement lourd mobile;

4. Foreur au diamant (surface);

5. Mécanicien industriel / Réparateur de matériel de traitement du minerai;

6. Journalier / Journalier mine;

7. Mécanicien;

8. Contremaître de mine;

9. Aide-foreur au diamant (surface);

10. Géologue.

*Les annexes présentées à la fin de l’étude associent la formation exigée aux emplois à combler.

 

Les cinq professions du secteur minier les plus en demande selon le niveau de scolarité exigé par les employeurs pour la période 2019-2023 :

FORMATION UNIVERSITAIRE

1. Géologue;

2. Surintendant de mine / Capitaine de mine;

3. Ingénieur minier;

4. Coordonnateur / Conseiller en santé-sécurité / Préventionniste;

5. Acheteur / Agent d’approvisionnement.

FORMATION COLLÉGIALE

1. Technicien en géologie;

2. Technicien en administration;

3. Technicien en instrumentation et contrôle / Technologie en électrodynamique industrielle / Technicien en électronique
industrielle;

4. Technicien minier;

5. Technicien en métallurgie.

FORMATION PROFESSIONNELLE

1. Opérateur de machinerie lourde spécialisée (pelle,
niveleuse, chargeuse, camion, etc.);

2. Foreur de long trou / Mineur conventionnel / Opérateur de camions et de chargeuses-navettes (mine souterraine);

3. Mécanicien de machinerie lourde / Hydraulicien mécanicien / Mécanicien d’équipement lourd mobile;

4. Foreur au diamant (surface);

5. Mécanicien industriel / Réparateur de matériel de traitement du minerai.

AUTRES EXIGEANCES :

1. Journalier / Journalier mine;

2. Manœuvre (services);

3. Commis d’entrepôt / Magasinier;

4. Préposé à la préparation d’échantillons;

5. Manœuvre de mine à ciel ouvert.

50px
Bloc texte

Complément d'information

Cette étude est coordonnée par le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines et a été réalisée par la Table jamésienne de concertation minière avec le soutien de partenaires du gouvernement du Québec tels que Services Québec, de l’Institut national des mines du Québec et de la Commission des partenaires du marché du travail.

50px
50px
50px