Logo - Institut national des mines
50px

L'INMQ à la rencontre du secteur minier marocain 

5 décembre 2019
50px
Bloc texte

En mission du 1er au 5 décembre, le président-directeur-général de l’Institut national des mines du Québec, Jean-François Pressé ainsi que M. Michel Laplace, vice-président du conseil d’administration de l’INMQ, en plus d’entreprises canadiennes se sont rendus au Maroc, avec le partenaire stratégique 48e Nord International-Mines, afin d'établir des partenariats profitables avec le secteur minier québécois et marocain.

La délégation de 32 canadiens a pu visiter des chantiers ouverts, organiser et assister à des rencontres, en plus de réseauter avec des acteurs du secteur minier en plein développement : « Nous avons la chance de faire des visites et des rencontres très enrichissantes et nous pouvons constater la volonté des entreprises minières et des institutions d’enseignement marocaines de vouloir développer un lien avec nos organisations respectives, et ainsi, valoriser l’expertise du Québec en termes de formation minière. », a souligné le président-directeur général de l’INMQ, Jean-François Pressé.

Cette mission s’est voulu une occasion unique pour l'Institut d’en apprendre davantage sur la place de la formation du secteur minier et de déterminer globalement le niveau d'utilisation des technologies 4.0 dans l'enseignement au Maroc.

Présence essentielle pour l’INMQ

L’importance de la présence de l’Institut est tout à propos du mandat de l’Institut selon le PDG : « La présence de l’Institut est importante afin de positionner les programmes de formations des trois ordres d’enseignement qui mène vers le secteur minier pour l’ensemble du Québec. » Monsieur Pressé a rappelé le but derrière ce séjour au Maroc : « À la fin de cette mission, nous serons en mesure de mieux connaitre et de mieux analyser les besoins de formation et ainsi favoriser l’appui mutuel qui pourra se développer entre nos deux pays. »

Un aperçu du programme

Parmi les endroits et sites miniers visités figuraient le complexe minier et hydrométallurgique de Guemassa, la délégation s’est aussi déplacée dans des industries de traitement du minerais (Concentré de cuivre, de zinc et de plomb). Aussi, un voyage au centre d’hydrométallurgie (production de Cathodes de Cobalt, Oxyde Oxyde de Zinc, Sulfate de sodium etc.) était à l’horaire pendant le séjour, en plus d’un arrêt à la mine de Ben Guerir (mine à ciel ouvert) et d’une visite de la ville verte et de l’école Polytechnique Mohamed VI.

Cette mission au Maroc a été organisée par 48e Nord international-Mines, un organisme à but non lucratif qui a pour mission d’être le catalyseur de la croissance économique en Abitibi-Abitibi-Témiscamingue en favorisant le développement de partenariats d'affaires avec les pays étrangers.

50px
50px
50px