Logo - Mbiance
50px

Portrait de Salomée McKenzie 

18 octobre 2019
50px
Bloc texte

Parlant le français, l’anglais, l’anicinabe et le cri, Salomée McKenzie a grandi à La Sarre en Abitibi-Témiscamingue et a vécu quatre années dans la communautéautochtone de Pikogan. Elle vit maintenant dans la communauté autochtone du Lac-Simon depuis près de 30 ans. Afin de parfaire son anglais, elle a entrepris ses études aux États-Unis pour les terminer en Ontario où elle a étudié la théologie pendant 4 ans.

Parcours impressionnant

Salomée est une femme inspirante sur plusieurs plans. Elle a voulu s’impliquer au sein de sa communauté du Lac-Simon en y travaillant d’abord comme intervenante en toxicomanie et ensuite en violence conjugale. Par la suite, elle a oeuvré comme intervenante sociale au Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, puis s’est dirigée vers le domaine de l’administration dans le Nord, à Eastman, pour deux années. Approchée par le Conseil de bande de sa communauté pour occuper le poste de directrice des ressources humaines du Lac-Simon, elle a notamment implanté de nouvelles procédures reliées à la gestion du personnel.

De politicienne au secteur minier

Décidant de faire le grand saut en politique, elle a occupé le poste de vice-chef pendant deux ans au Lac-Simon pour ensuite être élue chef pour deux mandats. En tant que chef, Salomée a dû s’acquitter des tâches politiques, administratives, économiques et sociales. Puis, elle décide de se réorienter vers le secteur minier et se joint à l’équipe de Goldcorp comme agente d’implantation auprès des communautés autochtones pendant un an et demi. Salomée éprouvait en effet le désir de se rapprocher de sa communauté. Depuis janvier 2018, elle fait partie de l’équipe d’Agnico Eagle où elle agit comme coordonnatrice senior en relation avec les autochtones. Elle travaille au sein du département corporatif du développement durable. Salomée s’assure du respect des ententes négociées entre la compagnie et les communautés autochtones et effectue des visites auprès de ces dernières concernées par les opérations de l’entreprise et de ses mines. Elle supporte aussi les opérations concernant les questions relatives aux communautés autochtones et veille à maintenir de bons liens avec ces communautés. Elle souligne que son bagage en politique l’aide beaucoup dans son travail. Salomée possède un côté humain très développé et une bonne capacité à communiquer. Elle comprend la culture des Premiers Peuples et saisit leur histoire et leurs origines. Elle dit adorer son travail chez Agnico Eagle puisqu’elle y retrouve unesprit familial et d’entraide. De plus, l’entreprise offre à tout son personnel de la formation sur la diversité culturelle autochtone à laquelle Salomée a contribué fièrement tant au niveau de l’élaboration du contenu que de la transmission des connaissances.

 

« Son plus grand rêve est de bâtir un pont entre les autochtones et les allochtones. »

Femme au grand coeur

Son plus grand rêve est de bâtir un pont entre les autochtones et les allochtones et de continuer à leur permettre de mieux se comprendre. Chaque année, elle effectue des achats : bas, vêtements, brosses à dents, nourriture, etc. pour les itinérants autochtones. Les sans-abris autochtones d’Ottawa ont été ciblés en 2019 pour bénéficier de cette action humaniste volontaire. D’ailleurs, les valeurs qu’elle prône sont la
générosité, l’entraide et le partage.

50px
50px
50px