Logo - Mbiance
50px

Portrait de Ken Taylor 

18 octobre 2019
50px
Bloc texte

Du rêve à la réalité

Originaire de l’Ontario, Ken Taylor est un autochtone de la communauté Ojibwe rêve : devenir mécanicien. Anglophone, il a su, malgré l’obstacle de la langue, compléter avec brio un DEP en soudage/ montage de 1 800 heures à la Commission scolaire du Lac-Abitibi. Il a effectué son retour aux études en 2001. C’est son
beau-frère qui l’a informé et encouragé à entreprendre de telles études. Une fois son diplôme en poche, il espérait bien travailler dans le secteur minier.

Employé estimé

Par le passé, Ken a travaillé chez Eacom et chez Moreau Électrique. Après l’obtention de son diplôme, il a été engagé chez Mine Canadian Malartic (MCM) à titre de mécanicien industriel spécialisé en soudure.  Il se charge d'inspecter et d'examiner les équipements fixes tels que les pompes, ventilateurs et générateurs au sein des installations de l’usine et des concasseurs pour y repérer des signes d’usure ou d’anomalies. Ensuite, il veille à planifier les travaux de réparation ou d'entretien afin de prévenir d'envtuels bris ou pannes. Ken a le souci du détail, car il doit souder avec exactitude différentes pièces. Il a le sens des responsabilités et il s’assure constamment de l’omniprésence des mesures de sécurité. Ken détient un bon sens logistique et un excellent esprit analytique, car il a à résoudre des problèmes reliés à l’assemblage de métaux. Il a une grande aisance à travailler en équipe et ses collègues l’apprécient. D’ailleurs, Ken a participé à la mise en place et à l’implantation de procédures pour améliorer le travail de son équipe. Il désire constamment progresser en participant à divers perfectionnements offerts par MCM.

 

« Quand on veut, on peut! Il ne faut pas se décourager, tout est possible! »

 

Père engagé

En plus d’avoir effectué un retour aux études et de travailler à temps plein, Ken est aussi père de huit enfants âgés de 15 à 30 ans. Il réussit à concilier travail-famille et à transmettre des valeurs importantes à ses enfants telles que la générosité, le respect et l’entraide. « Quand on veut, on peut ! Il ne faut pas se décourager, tout est possible. », souligne Ken. Lorsqu’il travaille, Ken réside à Malartic et lors de ses congés, il s’empresse de retourner auprès de sa famille à leur résidence principale située à Macamic. Il est l’exemple d’un travailleur et père de famille accompli ! Aussi grand sportif, il se tient en forme en jouant au hockey au sein d’une ligue sociale de deux à trois fois par semaine. Pratiquement trilingue, Ken parle français, anglais et se débrouille en Ojibwe. 

Exemple à suivre

Par son expérience de vie, nul doute que Ken représente un modèle de réussite auprès de la communauté autochtone tant sur les plans scolaire, professionnel, d’intégration et de la famille.

50px
50px
50px