Logo - Institut national des mines
50px

Développement des compétences des Québécoises et des Québécois grâce à la formation  

9 avril 2020
50px
Bloc texte

Tendances générales en formation minière 2019. Rapport semestriel tiré de l’infolettre MineAvenir du 7 février au 20 juin 2019

De nombreuses solutions technologiques ont été expérimentées au cours des dernières semaines afin d’offrir davantage de formation à distance tant dans le milieu de l’éducation que dans les entreprises au Québec. Nombre de personnes ont pu augmenter leurs compétences numériques et exploiter le plein potentiel des technologies mises en place depuis déjà quelques années. Les compétences numériques acquises au cours des dernières semaines seront sans doute bénéfiques pour la formation en ligne qu’elle soit initiale ou continue. Ce virage technologique obligatoire ouvrira certainement de nouvelles opportunités pour le déploiement de la formation québécoise notamment celle du secteur minier. Dans le cadre de sa publication intitulé Tendances générales en formation minière, l’Institut fait état des tendances révélées dans la veille informationnelle MineAvenir et ce, dans l’objectif d’évaluer les besoins de formation actuels et futurs.

 

La formation continue plus que jamais pertinente

L’introduction constante de nouveaux outils technologiques dans les diverses activités entre autres du secteur minier rend de plus en plus indispensable la réalisation d’un apprentissage tout au long de la vie. Pour maintenir un niveau d’employabilité et d’efficacité dans un environnement professionnel en perpétuelle évolution, les travailleuses et les travailleurs doivent s’astreindre à mener à bien des activités de formation et de perfectionnement sur une base régulière. Le Forum économique mondial rappelle à cet effet qu’à l’échelle internationale, le principal frein à l’adoption de nouvelles technologies dans l’industrie minière provient de l’accès insuffisant à la main-d’œuvre qualifiée (2018). Les entreprises minières sont d’ailleurs pleinement conscientes de la nécessité de mettre à jour les compétences de leur personnel puisque celles-ci estiment que la moitié de leur main-d’œuvre devra réaliser des activités de formation continue entre 2018 et 2022 afin d’acquérir les compétences nécessaires pour saisir les opportunités créées par les innovations technologiques (Forum économique mondial, 2018). En ce sens, le Gouvernement du Québec a annoncé cette semaine, un investissement dans la formation de 100 M$ pour la mise en œuvre du Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME). Sous forme de subvention, les entreprises admissibles pourront recevoir jusqu’à l’équivalent de 100 000$ en subvention, c’est-à-dire 100 % de leurs frais de formation et aussi 100 % des heures totales de rémunérations du personnel en formation, jusqu’à 25$ de l’heure par salarié.

 

Favoriser le retour sur investissement

Pour obtenir le meilleur retour sur investissement possible, les sociétés du secteur minier doivent donc s’assurer que les formations offertes à leur personnel seront non seulement bénéfiques du point de vue du développement des compétences de la main-d’œuvre, mais également en ce qui concerne l’atteinte des objectifs poursuivis par l’entreprise (Australasian Mine Safety Journal, 2019). Tout un défi en ce temps de pandémie! Cependant, en s’assurant que le contenu d’une formation est bien aligné sur les orientations stratégiques mises de l’avant par l’organisation, il convient aussi de s'assurer que la formation sera dynamique. Pour ce faire, il est possible de profiter des approches pédagogiques les plus récentes qui favorisent au maximum la rétention d'information chez les apprenantes et les apprenants. Finalement, une fois la formation complétée, le personnel devra rapidement mettre en pratique les nouveaux savoir-faire acquis dans le cadre de son travail de tous les jours, et ce, parce que les connaissances nouvellement acquises sont rapidement oubliées si elles ne sont pas mises en pratique au plus tôt (Australasian Mine Safety Journal, 2019). Un dernier concept à prendre en considération pour s’assurer de la rétention du savoir, notamment dans le contexte actuel.

 

L’importance d’accroître les savoir-faire techniques sans négliger le développement des compétences interpersonnelles

Parmi les compétences qui ressortent le plus de la veille informationnelle réalisée par l’Institut national des mines entre les mois de février et juin 2019 se trouvent donc celles de nature technique, comme les compétences en informatique, en analyse de données ou encore en cybersécurité (Institut national des mines, 2020). Cependant, la majorité des articles recensés mentionnent que la simple possession de compétences techniques ne sera plus suffisante aux travailleuses et aux travailleurs pour qu’ils puissent performer dans un secteur où les nouvelles technologies numériques occupent une place de plus en plus prédominante. En effet, les compétences interpersonnelles seront également essentielles au personnel du secteur minier pour évoluer dans un domaine où l’automatisation grandissante des processus rendra encore plus importantes les relations entre les humains. Le télétravail vécu actuellement dans plusieurs organisations pourra ainsi favoriser les relations interpersonnelles et développer ces compétences essentielles dans le milieu de travail d’aujourd’hui et de demain.

Cet article est tiré de la publication « Tendances générales en formation minière 2019. Rapport semestriel tiré de l’infolettre MineAvenir – 7 février au 20 juin 2019 ». Il fait état des tendances révélées dans la veille informationnelle permettant d’orienter les travaux de recherche et les projets pilotes en formation minière de l’Institut national des mines.

 

Références

Australasian Mine Safety Journal. (2019). Keep it fresh – Keeping training programs engaging. Australasian Mine Safety Journal. Récupéré de https://www.amsj.com.au/keeping-training-programs-engaging/

Casey, J.P. (2019). Talking points : the top 10 digital trends. Mining Technology. Récupéré de https://www.mining-technology.com/features/digital-mining-trends/

Forum économique mondial (2018). The Future of Jobs Report – 2018. Récupéré du site Web du FEM : http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2018.pdf

Institut national des mines (2020). Tendances générales en formation minière | 7 février au 20 juin 2019. Rapport semestriel tiré de l’infolettre MineAvenir. Val-d’Or : Institut national des mines. www.inmq.gouv.qc.ca/tendances_generales_fevrier_juin_2019

Zhou, Vanessa (2020). Australian universities to offer fresh mining-related courses. Australian Mining. Récupéré de https://www.australianmining.com.au/news/australian-universities-to-offer-fresh-mining-related-courses/

50px
50px
50px