Logo - Institut national des mines
50px

Portrait de Mélissa Jean St-Michel 

28 mai 2020
50px
Bloc texte

Née à La Sarre, en Abitibi-Témiscamingue, Mélissa Jean St-Michel cumule des diplômes au sein de différents niveaux de formation : DEP mécanique, techniques de génie mécanique et baccalauréat en génie mécanique. Son portrait démontre la polyvalence des métiers et professions actuels utiles d’une industrie à l’autre.

Tracer son chemin à sa façon : du DEP à l’université

Mélissa Jean St-Michel a exploré pendant deux ans les sciences de la nature et les sciences infirmières. Ensuite, elle s’est dirigée vers sa toute première passion : la mécanique où elle a complété sa formation à la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois. Elle a travaillé comme mécanicienne chez un concessionnaire à Rouyn-Noranda où elle effectuait l’entretien général des véhicules automabiles ainsi que les inspections. Ayant le désir de poursuivre ses études, elle s’inscrit à la Technique de génie mécanique au Cégep du Vieux Montréal où elle complète la moitié de ses crédits.

Attachée à sa région natale, elle entreprend des démarches pour être acceptée par expérience à l’Université du Québec en Abitibi- Témiscamingue (UQAT) au baccalauréat en génie mécanique offert au campus de Rouyn-Noranda. Elle réussit finalement par être admise et a recourt au service de tutorat en mathématiques pour la première session afin de se mettre à niveau. Douée de nature, elle obtient d’excellents résultats dans toutes ses matières. Elle possède de fortes habiletés en mathématiques et en sciences.

Son parcours scolaire s’est déroulé avec plusieurs reconnaissances : bourse d’excellence des professeurs du programme de génie mécanique de l’UQAT; bourse d’excellence Hydro-Québec; médaille d’argent du volet mécanique automobile pour les Olympiades régionales de la formation professionnelle technique et finalement la bourse de mérite pour les filles œuvrant dans un milieu non traditionnel au concours Chapeau les filles.

Parcours professionnel impressionnant

Après ses études universitaires, de 2014 à 2017, Mélissa a travaillé dans une entreprise de La Sarre comme ingénieure mécanique. Elle s’occupait de la conception, de la modélisation et de la fabrication de système de chauffage à biomasse, du calcul énergétique de livraison chaleur et de la gestion de l’automatisation de système de chauffage à biomasse. Ensuite, elle a œuvré pendant quatre ans au sein d’une entreprise en conception, fabrication, réparation et modification de produits métalliques qui touchent les secteurs miniers, forestiers et industriels. Ses tâches se résumaient à la conception, la modélisation, la fabrication d’équipements mécaniques et de levage, la gestion de projets d’envergure et le service de génie-conseil.

Occupant depuis octobre 2018 un poste d’ingénieure de procédés, elle veille, entre autres, à l’optimisation du procédé de production. Elle s’assure d’obtenir les rendements voulus des performances opérationnelles de l’usine, tout en maximisant l’utilisation des ressources humaines, matérielles et financières. L’objectif de cette profession est de générer des résultats d’amélioration continue priorisés par le biais d’analyse et à partir de données de production et de maintenance. Ce poste a un effet direct sur la fiabilité de l’usine en alignant stratégiquement ses activités quotidiennes sur les meilleures pratiques et en mesurant les résultats.

Femme inspirante

Évoluer dans un milieu d’hommes n’a pas toujours été facile, mais elle a su faire sa place. Malgré son parcours atypique, elle a tout de même prouvé qu’à preuve de détermination, il est possible d’atteindre ses rêves.

50px
50px
50px