Logo - Institut national des mines
50px

Tendances générales en formation minière. Rapport semestriel tiré de l'infolettre MineAvenir - 20 août 2020 au 28 janvier 2021 

13 mai 2021
50px
Bloc texte

Faits saillants

Cette publication est composée d’articles tirés de la veille informationnelle hebdomadaire de l’INMQ. Deux publications sur les tendances rassemblées sont produites annuellement.

Les conséquences de la crise sanitaire débutée en mars 2020 se font toujours sentir sur les tendances en formation minière recensées dans cet ouvrage couvrant la période s’étendant de la fin de l’été 2020 au début de l’hiver 2021.

 

Enseignement à distance comme principale tendance

La pandémie de la COVID-19 continue d’affecter le monde, le recours à l’enseignement à distance s’est perpétué, ayant notamment pour effet de :

• favoriser le lancement et la réalisation d’une multitude de projets visant à dynamiser ainsi qu’à améliorer cette façon d’enseigner;

• contribuer à la création de nouveaux programmes d’études ou de formation et permettre à ceux déjà existants d’explorer de nouvelles avenues pédagogiques.

La diversification des modes d’enseignement constitue la principale tendance relevée dans cette veille informationnelle puisque l’enseignement et l’apprentissage à distance continuent de s’imposer parmi les tendances observées.

 

Les compétences à repenser

Parmi les compétences comme étant les plus importantes à posséder pour évoluer dans un secteur minier en pleine transformation numérique figurent celles liées :

· à l’intelligence artificielle et à l’analyse de données;

· à la cybersécurité;

· aux caractéristiques humaines et interpersonnelles;

· aux usages efficaces des outils et des plateformes numériques.

 

Utilisation des technologies immersives

Les technologies immersives de réalité virtuelle, augmentée ou mixte ainsi que les simulateurs d’engins miniers continuent également de faire sentir leur présence dans la veille informationnelle.

La volonté de mettre à jour la formation offerte à la main-d’œuvre actuelle et future du secteur minier ainsi que d’intégrer les technologies immersives dans les formations est de plus en plus présente.

Ces outils pédagogiques qui permettent notamment d’évoluer dans un environnement virtuel recréant une mine, sont particulièrement utiles dans un contexte où les possibilités de réaliser des apprentissages sur le terrain sont limitées en raison des normes sanitaires strictes. 

 

Technologies au cœur de la transformation 4.0 du secteur minier ressortant de la veille :

· les capteurs de données;

· l’intelligence artificielle;

· les réseaux LTE et 5G;

· les engins miniers autonomes;

· les véhicules électriques.

 

L’impact de l’émergence de ces technologies sur les compétences recherchées par l’industrie minière est donc un élément crucial à analyser pour maintenir l’adéquation entre les compétences transmises aux personnes apprenantes et les besoins réels de l’industrie des mines.

 

Trois pistes d'action ont été ciblées : 

  1. Continuer de documenter les meilleures pratiques en matière d’enseignement et de formation à distance;

  2. Recenser les outils pédagogiques de technologies immersives porteurs pour le futur de la formation minière;

  3. Recenser les nouvelles technologies qui ont l’influence la plus importante sur l’évolution du référentiel de compétences recherchées dans l’industrie des mines, notamment l’intelligence artificielle, les plateformes connectées, la robotique et les engins miniers autonomes et électriques.

 

Cet ouvrage documente les tendances en formation minière au Québec, au Canada et dans le monde entre août 2020 et janvier 2021. Il répond ainsi à l’un des objectifs de la planification stratégique 2018-2023 de l’Institut national des mines (INMQ).

 

ISBN 978-2-550-89086-7 (imprimé)
ISBN 978-2-550-89087-4 (PDF)

Cette publication est composée d’articles tirés de la veille informationnelle hebdomadaire de l’INMQ. Deux publications sur les tendances rassemblées sont produites annuellement.
50px
50px
50px