Logo - Institut national des mines
50px

Mission exploratoire sur la formation minière en Australie 

28 septembre 2017
50px
Bloc texte

Par le biais de rencontres ciblées, l’Institut souhaite approfondir les connaissances en lien avec l’industrie 4.0 dans le secteur minier afin de proposer des pistes d’action visant à soutenir les établissements d’enseignement dans leur appropriation des nouvelles technologies.  

 

La délégation rencontre douze organisations australiennes

Des visites de centres de formation, des rencontres avec des organisations gouvernementales et des visites de centres de contrôle à distance de mines permettront aux membres de la délégation de documenter les initiatives, les tendances, les démarches et les actions de l’un des pays miniers les plus technologiquement avancés au monde. 

 

Les compétences du futur

L’Institut s’intéresse particulièrement à l’évolution des compétences nécessaires pour répondre aux besoins de la mine 4.0. Le colloque sur les compétences numériques en contexte minier présenté le 20 novembre prochain présentera notamment les compétences essentielles et les pratiques d’avant-garde en formation pour permettre aux travailleurs et aux apprentis du secteur minier d’exercer leur métier dans un environnement de travail transformé par les technologies. « La mission exploratoire en Australie vise à en apprendre davantage à propos du processus de planification des besoins de main-d’œuvre et des formations offertes pour soutenir une industrie minière de plus en plus automatisée. Je vous invite à participer au colloque de novembre où j’aurai l’occasion de rendre compte de la mission exploratoire en Australie » - Robert Marquis, PDG de l’Institut national des mines.

Pour celles et ceux qui souhaitent suivre quotidiennement les activités de la délégation, nous vous invitons à consulter les réseaux sociaux de l’Institut du 12 au 20 octobre 2017.

L’Institut national des mines a pour mission de soutenir le gouvernement dans l’exercice de sa responsabilité en matière d’éducation dans le secteur minier. Il a notamment pour mandat de maximiser la capacité de formation de la main-d’œuvre, en optimisant les moyens disponibles et en les utilisant selon une vision concertée de tous les acteurs du secteur minier. 

— 30 –

 

Source : 

Geneviève Rouleau, conseillère en communication
Institut national des mines

50px
50px
50px