Logo - Institut national des mines
50px

Plus de 200 participantes et participants au 5e colloque de l'Institut national des mines 

26 novembre 2020
50px
Bloc texte

Val-d’Or, le 26 novembre 2020 – Jeudi dernier, c’est plus de 200 personnes qui ont assisté au 5e colloque de l’Institut national des mines. Intitulé « La formation 4.0 : un levier vers la mine intelligente », l’événement a suscité un engouement tel qu’il a dépassé la popularité des années précédentes. Présenté pour la première fois en mode virtuel, le colloque a attiré des participantes et des participants notamment du Maroc, de Londres, des États-Unis, de la France, de l’Algérie, en Nouvelle-Calédonie et du Canada.

 

10 ans d’innovation en formation minière

Animé par la conseillère en communication à l’Institut national des mines, Mme Karine Lacroix, le colloque s’est ouvert avec le lancement de la vidéo des 10 ans de l’organisation. De plus, la présence d’invités d’honneur tels que M. Guy Belleau, président de l’Institut national des mines et chef des opérations chez ArcelorMittal Canada ainsi que M. Jean-François Pressé, président-directeur général de l’organisation a été remarquée.

Dans le cadre de ses 10 années d'existence, l'Institut national des mines a souligné l'importance de l'engagement des membres du conseil d'administration et de l’équipe au fil des années, et ce, pour la réussite du mandat de l'organisation, soit de conseiller le ministre de l'Éducation, M. Jean-François Roberge, sur l'actualisation de l'offre de formation minière pour une industrie plus compétitive et plus productive. D'ailleurs, Mme Michèle Perron, l'une des membres fondatrices du premier conseil d'administration et retraitée de la direction générale du Centre de services scolaire de la Baie-James, a rendu un témoignage empreint d'émotions. Elle a retracé l'histoire de l'organisation et a démontré l'importance d'une organisation comme celle de l'Institut national des mines afin de former la meilleure main-d’œuvre minière au monde. 

 

Quatre conférences alimentées par les questions des participantes et des participants

La première partie de l’événement a accueilli M. Martin Provencher, leader stratégique avec plus de 25 années d'expérience en gestion des opérations, de la maintenance et des technologies de l'information chez OSIsoft. Dans cette conférence, il a décrit son expérience de la mine intelligente dans le monde minier, les facteurs de réussite des entreprises ainsi que des exemples concrets qui mènent vers le 4.0. De plus, il a donné sa perception du développement des compétences requises pour faciliter la transition numérique. Sa conférence a suscité un grand intérêt et il a répondu à plusieurs questions des participantes et des participants.

Cumulant plus de 20 années d’expérience à la direction d’entreprises technologiques et manufacturières en mode croissance, le directeur du Créneau d’excellence MISA, Alain Beauséjour, a offert une présentation du projet phare de son organisation, le projet Mission mines autonomes 2020. Ce projet de concertation regroupant des entreprises minières, des établissements d’enseignement et de recherche et des organismes publics vise un but ultime : la présence de plus en plus accrue de mines autonomes au Québec. Un projet porteur qui a suscité l’attention.

 

Un vif intérêt pour la présentation des travaux de l’INMQ

Deux conférences offertes par l’Institut national des mines ont permis d’en connaître davantage sur les travaux de recherche réalisés depuis déjà quelques semaines. Inscrit actuellement à la maîtrise en administration publique de l'École nationale d'administration publique et titulaire d'un baccalauréat en histoire de l'Université de Sherbrooke, le conseiller à l’innovation et à la recherche, M. Nicholas Théroux, a présenté les résultats préliminaires d’une étude sur la place accordée à la cybersécurité dans les programmes de formation professionnelle et collégiale menant au secteur minier.

Par la suite, M. Alexandre Nana, aussi conseiller à l’innovation et à la recherche à l’Institut national des mines, a aussi livré une conférence. Titulaire d’un doctorat Ph.D. en ingénierie et ayant un grand bagage en rédaction, en analyse et en recherche, M. Nana a diffusé les résultats du diagnostic de la maturité numérique d’un programme d’études et de formation. Plusieurs questions du public ont permis d’interagir avec les conférenciers de l’Institut national des mines.

Ce rendez-vous annuel est un moment-clé pour rassembler le milieu de l’éducation, le secteur minéral ainsi que les ministères et organismes gouvernementaux. « Il s’agissait d’un moment unique pour l'Institut national des mines qui a veillé à toutes les étapes de l’organisation. La pertinence des présentations, mais également la qualité des participantes et les participants ont fait de ce premier colloque virtuel, un succès. L’expérience se renouvellera certainement », explique le président-directeur général de l’Institut national des mines, M. Jean-François Pressé.

Pour visionner l'événement, il est possible dès aujourd’hui de réécouter le colloque en entier en s'identifiant par courriel.


L’Institut national des mines a pour mission de soutenir le gouvernement dans l’exercice de sa responsabilité en matière d’éducation dans le secteur minier. Il a notamment pour mandat de maximiser la capacité de formation de la main-d’œuvre, en optimisant les moyens disponibles et en les utilisant selon une vision concertée de tous les acteurs du secteur minier.


— 30 —


Source :  
Karine Lacroix, conseillère en communication
Institut national des mines              
819 825-4667, poste 2904        
lacroix.karine@inmq.qc.ca

www.inmq.gouv.qc.ca

50px
50px
50px